11 found
Order:
  1.  14
    Georges Chapouthier, Eve M. Lepicard & Anne Sophie (2002). L'anxiété, un pont entre l'épilepsie et la mémoire? Philosophia Scientiae 6 (1):75-91.
    No categories
    Translate
      Direct download  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  2.  5
    Georges Chapouthier (2004). L'animalité. Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 194 (3):299 - 305.
    Les contours de la notion d'animalité ont évolué. lls suggèrent des questions épistémologiques, quant à la place de l'animal par rapport aux autres êtres vivants ou à l'homme, des questions morales sur la manière dont il faut traiter les animaux, voire des questions métaphysiques, puisque l'humanité ne peut exister sans animalité. The outlines of the concept of animality evolved. They suggest epistemological questions as regards the seat of animals with reference to other living beings or to man, moral questions about (...)
    No categories
    Translate
      Direct download (4 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  3.  5
    Georges Chapouthier & Marie-Christine Maurel (2004). Philosophie et biologie au XXIe siècle. Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 3 (3):275-275.
    No categories
    Translate
      Direct download (3 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  4.  5
    Georges Chapouthier (2013). Information, structure et forme dans la pensée de Raymond Ruyer. Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 1 (5):21-28.
    La conception épistémologique dualiste de Raymond Ruyer, où l'information n'est signifiante que par l'exercice d'une conscience relevant d'une autre dimension, a permis à l'auteur d'échapper à un dogme erroné dans ce domaine : celui qui voulait identifier information, ordre et néguentropie. Même si les conceptions philosophiques des scientifiques d'aujourd'hui, généralement matérialistes et monistes, sont différentes, leurs conséquences rejoignent les positions épistémologiques de Ruyer où information, structure, forme ou évolution des espèces ne peuvent être conçues selon un réductionnisme simpliste. Raymond Ruyer's (...)
    Translate
      Direct download (5 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  5.  5
    Georges Chapouthier (2009). Réflexions sur l'altérité et l'animalité. Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 2 (2):207-216.
    Comment fonder l’altérité et ses conséquences morales ? Sur le plan neurobiologique, les animaux évolués et l’homme sont très proches. Berthoz et Petit offrent une approche phénoménologique de l’intersubjectivité fondée sur les kinesthèses de Husserl. Nous montrons que cette position n’est pas contradictoire avec la neurobiologie et qu’elle appelle, sur le plan moral, à inclure les animaux dans l’altérité. D’autant que, comme le montre Burgat, la question de l’animal peut être considérée comme l’un des enjeux essentiels de la phénoménologie.How to (...)
    Translate
      Direct download (3 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  6.  6
    Georges Chapouthier (2008). Complexity in Living Organisms. Proceedings of the Xxii World Congress of Philosophy 43:17-22.
    The present thesis, compatible with Darwinian theory, endeavours to provide original answers to the question of why the evolution of species leads to beings more complex than those existing before. It is based on the repetition of two main principles alleged to play a role in evolution towards complexity, i.e. "juxtaposition" and "integration". Juxtaposition is the addition of identical entities. Integration is the modification, or specialisation, of these entities, leading to entities on a higher level, which use the previous entities (...)
    Direct download (3 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  7.  4
    Georges Chapouthier (2008). Le cerveau, simulateur dans tous ses états. Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 3 (3):347-354.
    Chez les animaux, le système nerveux permet de simuler les actions et les contraintes de l’environnement. Le cerveau humain dépasse cette simulation du monde physique. « Humien par construction », puisqu’il sépare ses activités dans deux hémisphères cérébraux, il peut aussi simuler « à vide » des langages complexes, des êtres mathématiques, des images et des « mondes » imaginaires, des artifices et des tricheries.The central nervous system in animals can simulate actions and obey environmental constraints, but in humans the (...)
    No categories
    Translate
      Direct download (3 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  8.  1
    Fabrice Colonna & Georges Chapouthier (2013). Raymond Ruyer : l'appel des sciences. Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 1 (5):3-5.
    No categories
    Translate
      Direct download (4 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  9. Georges Chapouthier (2009). Kant Et le Chimpanzé: Essai Sur l'Être Humain, la Morale Et L'Art. Belin-Pour la Science.
    Translate
     
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  10. Georges Chapouthier & Stéphane Chauvier (2008). Simulation et connaissance. Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 3 (3):275-277.
    Par le canal de l’informatique, le concept de « simulation » et la pratique qu’il désigne sont devenus des composantes essentielles des sciences contemporaines, qu’il s’agisse des sciences physiques, des sciences biologiques ou des sciences de la cognition. Toutefois, en raison de ce vaste spectre d’emplois, le mot « simulation » n’échappe pas aux dérives sémantiques qui affectent..
    Translate
      Direct download (3 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  11. Georges Chapouthier & Jean-Claude Nouët (eds.) (1998). The Universal Declaration of Animal Rights: Comments and Intentions. Ligue Française des Droits De L'Animal.