Search results for 'Signe Vangkilde' (try it on Scholar)

1000+ found
Sort by:
  1. Morten Overgaard, Mika Koivisto, Thomas Alrik Sorensen, Signe Vangkilde & Antti Revonsuo (2006). The Electrophysiology of Introspection. Consciousness and Cognition 15 (4):662-672.score: 240.0
  2. Randi Starrfelt, Anders Petersen & Signe Vangkilde (2013). Don't Words Come Easy? A Psychophysical Exploration of Word Superiority. Frontiers in Human Neuroscience 7.score: 240.0
  3. Lorenzo Vinciguerra (2005). Spinoza Et le Signe: La Genèse de L'Imagination. Vrin.score: 18.0
    L'auteur, en suivant la voie d'une généalogie du signe, repense la théorie de l'imagination qui, selon Spinoza, s'enracine dans la puissance du corps, se révélant indissociable d'une herméneutique.
    Translate to English
    | Direct download  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  4. Hélène Leblanc (2014). Intention et signe dans le Tractatus de signis de Jean Poinsot. Methodos 14.score: 18.0
    Parmi les différentes approches possibles de la matière historique, on observe souvent, dans la littérature, une tension entre les deux options suivantes : faire d’un auteur le précurseur d'une révolution dont notre modernité serait l'héritière directe, ou au contraire, et par réaction, se livrer à un travail de remise en contexte détaillé qui prend parfois le risque de gommer l'originalité possible de ce même auteur. Le Traité sur les signes de Jean Poinsot (appelé également Jean de Saint Thomas), dominicain du (...)
    No categories
    Translate to English
    | Direct download  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  5. Irène Rosier-Catach (2007). Signification et efficacité : sur les prolongements médiévaux de la théorie augustinienne du signe. Revue des Sciences Philosophiques Et Théologiques 1:51-74.score: 15.0
    Translate to English
    | Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  6. Louise Merzeau (2009). Du signe à la trace : l'information sur mesure. Hermes 53:23-29.score: 12.0
    L'environnement numérique oblige à revoir les modèles sur lesquels se fondent les sciences de l'information et de la communication. La pensée du signe, du message et du document doit en effet évoluer vers une pensée de la traçabilité. Indicielle et détachable, automatique et malléable, la trace est un objet paradoxal, qui atteste le caractère indissociablement technique et politique de la présence numérique. Dans le règne de l'information sur mesure, la personnalisation nous rend plus actifs, tout en nous exposant au (...)
    No categories
    Translate to English
    | Direct download  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  7. Cécile Nicco (2007). Lorenzo Vinciguerra, Spinoza et le signe. La genèse de l'imagination, Paris, Vrin, 2005, 334 pages, 30 €. [REVIEW] Astérion 5.score: 12.0
    Parce que Spinoza affirme que la vérité n’a besoin d’aucun « signe », il semble que ce dernier concept n’ait pas eu toute l’attention qu’il méritait. L’auteur propose ainsi d’interroger la nature du signe, son rôle et son fonctionnement dans le cadre d’une théorie de l’imagination, et de prendre au sérieux l’idée spinoziste d’une cognitio ex signis. La première partie de l’ouvrage rapporte le signe à la sensation, interdisant par là même de réduire la signification à une (...)
    No categories
    Translate to English
    | Direct download  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  8. Douglas M. Macdowell (1977). Signe Isager and Mogens Herman Hansen: Aspects of Athenian Society in the Fourth Century B.C. (Odense University Classical Studies, Vol. 5.) Pp. 271. Odense: University Press, 1975. Paper, Dan.Kr. 80. [REVIEW] The Classical Review 27 (02):301-302.score: 9.0
    Direct download (2 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  9. Robert Tremblay (1997). La Pensée-Signe. Études Sur C. S. Peirce Claudine Tiercelin Collection «Rayon Philo» Nîmes, Éditions Jacqueline Chambon, 1993, 400 P. [REVIEW] Dialogue 36 (03):650-.score: 9.0
    Translate to English
    | Direct download (4 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  10. Patrice Maniglier (2007). L'ontologie du négatif. Dans la langue n'y a-t-il vraiment que des différences ? Methodos 7.score: 9.0
    Aucune thèse n’a plus contribué à l’écho philosophique des linguistiques structurales, que la célèbre phrase de Saussure : « Dans la langue, il n’y a que des différences, sans terme positif. ». C’est aussi l’une des plus critiquées : le caractère différentiel du signe ne tiendrait-il pas, tout simplement, à ce que le langage est un moyen limité devant communiquer des messages en nombre illimité (cf. Jakobson, Martinet, puis V. Descombes ou Th. Pavel) ? On montre ici que cet (...)
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (2 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  11. William J. Courtenay (2006). Irène Rosier-Catach, La Parole Efficace: Signe, Rituel, Sacré. Preface by Alain de Libera. (Des Travaux.) Paris: Éditions du Seuil, 2004. Paper. Pp. 780 Plus 10 Black-and-White Illustrations. €40. [REVIEW] Speculum 81 (3):909-911.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (5 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  12. Jean-Guy Pagé (1979). JEAN-PAUL II, Le Signe de Contradiction. Laval Théologique Et Philosophique 35 (2):211-213.score: 9.0
  13. Erik Porge (2012). Lacan: un poème signé là quand. Archives de Philosophie 4:623-642.score: 9.0
    Translate to English
    | Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  14. Sandra Lapointe (2005). Husserl et Frege sur l'identité du signe et le comportement linguistique. Recherches Husserliennes 23:3-24.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  15. François Latraverse (1990). Comme En Un Miroir : Quelques Remarques Historiques Sur l'Arbitraire du Signe. Horizons Philosophiques 1 (1):1-22.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  16. Pierre Thibaud (1986). La Notion Peircéenne d'Objet d'Un Signe. Dialectica 40 (1):19-43.score: 9.0
    No categories
    Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  17. Mohamed Bernoussi (2008). Le Corps Comme Non-Signe Dans la Tradition Arabo-Musulmane. Semiotica 2008 (170):295-303.score: 9.0
    Direct download (2 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  18. Jacques-Olivier Bégot (2010). Sous le signe de l'allégorie. Benjamin aux sources de la Théorie critique ? Astérion 7.score: 9.0
    Prenant pour point de départ les références que Theodor W. Adorno fait à l’Origine du drame baroque allemand (1928) de Walter Benjamin dans ses deux conférences programmatiques, « L’Actualité de la philosophie » (1931) et « L’Idée d’histoire de la nature » (1932), l’article se concentre sur la portée de la théorie novatrice de l’allégorie qui, à côté de la philosophie du langage et de la théorie de la connaissance exposées dans la « Préface épistémo-critique » du livre de Benjamin, (...)
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (2 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  19. Michael Calabrese (2010). Susan Signe Morrison, Excrement in the Late Middle Ages: Sacred Filth and Chaucer's Fecopoetics.(The New Middle Ages.) New York and Basingstoke, Eng.: Palgrave Macmillan, 2008. Pp. Xiii, 271. $89.95. [REVIEW] Speculum 85 (2):440-441.score: 9.0
    No categories
    Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  20. Alonzo Church (1948). Review: Dimitri Riabouchinsky, Sur Les Nombres d'Origine Imaginaire Et la Notion de Signe d'Un Nombre Complexe. [REVIEW] Journal of Symbolic Logic 13 (2):122-122.score: 9.0
    Translate to English
    | Direct download  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  21. John Deely (forthcoming). Ne Suffix Jamais Un Corps Pour Faire Un Signe. Semiotics:243-248.score: 9.0
    No categories
    Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  22. Nadia Khouri (1990). « Le signe en défaut » : Régine Robin interviewée par Nadia Khouri. Horizons Philosophiques 1 (1):111-121.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  23. François Latraverse (2002). Signe, proposition, situation: éléments pour une lecture du tractatus logico-philosophicus. Revue Internationale de Philosophie 1:125-140.score: 9.0
    Translate to English
    | Direct download (5 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  24. Roland Mayer (2002). Signing Off? F. Waquet (J. Howe, Trans.): Latin or the Empire of a Sign. From the Sixteenth to the Twentieth Centuries . Pp. VI + 346. London and New York: Verso, 2001 (First Published as le Latin Ou l'Empire d'Un Signe , Paris: Albin Michel, 1998). Cased, £20. Isbn: 1-85984-615-. [REVIEW] The Classical Review 52 (01):148-.score: 9.0
    Direct download (2 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  25. Manon Régimbald (1990). Vers Une Mise En Signe de L'Installation. Horizons Philosophiques 1 (1):123-142.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  26. Joëlle Réthoré (2008). Paul Ricoeur, habitant de ce monde. Les affleurements de la conception peircienne de l'objet du signe et du pragmatisme. Semiotica 2008 (168):243-253.score: 9.0
    Translate to English
    | Direct download (2 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  27. Pierre Somville (1992). Le signe d'extase et la musique. Kernos 5.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  28. Lorenzo Vinciguerra (forthcoming). Le geste de Dieu. Nature et origine du signe chez Spinoza. Rivista di Storia Della Filosofia.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  29. Raymond Bellour (2001). « …Rait », signe d'utopie. Rue Descartes 4 (4):37-44.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (5 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  30. Guy Bouchard (1984). La pseudo-métaphysique du signe. Dialogue 23 (04):597-618.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  31. Emmanuel Durand (2006). L'innascibilité et les relations du Père, sous le signe de sa primauté, dans la théologie trinitaire de Bonaventure. Revue Thomiste 106 (4):531-563.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    |
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  32. Tiziana Gabrielli (2006). Sous le signe de Dionysos Symbole, mythe et grécité chez Friedrich Creuzer. Archives de Philosophie 69 (2):243-261.score: 9.0
    Translate to English
    |
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  33. J. -Y. Goffi (1986). Le Signe et la Technique; la philosophic à l'epreuve de la technique. Grazer Philosophische Studien 27:212-213.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  34. Jean-Luc Gouin (2009). De l'Architectonique de la Raison Hegel ou de la Logophonie comme chant du signe. Revue Philosophique de Louvain 107 (2):203-238.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    |
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  35. Sophie Klimi (2005). IRÈNE ROSIER-CATACH, La parole efficace. Signe, rituel, sacré. Avant-propos d'Alain de Libera (Des travaux), Paris, Seuil, 2004, 779 p. [REVIEW] Revue de Théologie Et de Philosophie 137:162.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    |
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  36. Nike Koutrakou (2005). AiΘomanhσ yiiapxΩn (1) le Revers de la Medaille: Pierres Pre Cieuses Signe de Prestige Et d'Injure (2). Byzantion 75:250-276.score: 9.0
    No categories
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  37. Tadeusz Kowzan (1995). Un signe peut-il précéder son référent? Semiotica 107 (3-4):265-272.score: 9.0
    Translate to English
    | Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  38. Gilles Lhuillier (2004). L'homme-masque. Sur la dimension anthropologique du droit. Methodos 4.score: 9.0
    Le droit de la personne et du corps pourrait être nommé le droit des masques. Persona, à Rome, c'est le masque de théâtre de l’acteur, et le rôle joué par lui, qui devait parler avec éclat (sonare), c’est-à-dire à la fois le signe et l’action représentée. La modernité a révisé cette étymologie, sous la double influence (souvent contraire) du christianisme et du rationalisme, exprimant l’un et l’autre la croyance en une nature singulière de la personne, divine ou rationnelle. D’abord, (...)
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (2 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  39. Marc-Olivier Padis (2002). Les images de violence, signe d'absence ? Recherches de Science Religieuse 1:53-62.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  40. John W. P. Phillips (2009). The Magic Center: Matrix and Conception in Derrida's La Structure, le Signe Et le Jeu. Theory and Event 12 (1).score: 9.0
    No categories
    Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  41. Igor Poliakov (1990). L'explicite et l'implicite dans la conception du signe chez Hobbes. Philosophiques 17 (2):23-51.score: 9.0
    Translate to English
    | Direct download (4 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  42. Paul Ricoeur (1962). L'acte Et le Signe Selon Jean Nabert. Les Études Philosophiques 17 (3):339 - 349.score: 9.0
    Translate to English
    | Direct download (2 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  43. René Le Senne (1955). La détermination comme signe et comme symbole. Les Études Philosophiques 10 (3):364 - 371.score: 9.0
    Translate to English
    | Direct download (2 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  44. Jacques Servais (2007). Louis Bouyer: Une vie sous le signe de l'oecuménisme. Gregorianum 88 (2):387-406.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    |
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  45. Rawya Tousson (forthcoming). Analyse du signe folklorique, étude sur la robe traditionnelle des régions rurales en Egypte. Semiotics:255-262.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (3 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  46. Bernhard Waldenfels, Francesco Gregorio, Frédéric Moinat, Arno Renken & Michel Vanni (2005). Commencer ailleurs: Une liberté sous le signe de l'étrangeté. Revue de Théologie Et de Philosophie 137 (4):311-327.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    |
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  47. André Wenin (2011). L'alliance de la Circoncision (Gn 17): Essai d'Interprétation du Signe. Revue Théologique de Louvain 42 (4):558-578.score: 9.0
    No categories
    Translate to English
    |
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  48. Charlotte Gauvry (2013). L'interprétation du sens des énoncés. Une lecture contextualiste. Methodos 13.score: 7.0
    L’article examine le rôle de l’interprétation dans la compréhension du sens d’un énoncé, selon une perspective contextualiste. Dans l’héritage des travaux inauguraux de Frege, de Wittgenstein et d’Austin, les principaux représentants du contextualisme – Charles Travis par excellence – soutiennent que la compréhension des critères qui fixent le sens des énoncés requiert un ancrage en contexte. Ces critères tiennent lieu de standard de correction de l’application des propriétés sémantiques. Mais dire que l’application des propriétés sémantiques d’un énoncé requiert la compréhension (...)
    No categories
    Translate to English
    | Direct download (2 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  49. Catherine Legg (2006). Review of Anne Freadman. The Machinery of Talk: Charles Peirce and the Sign Hypothesis. [REVIEW] Australasian Journal of Philosophy 84 (4):642-645.score: 6.0
    This book, officially a contribution to the subject area of Charles Peirce’s semiotics, deserves a wider readership, including philosophers. Its subject matter is what might be termed the great question of how signification is brought about (what Peirce called the ‘riddle of the Sphinx’, who in Emerson’s poem famously asked, ‘Who taught thee me to name?’), and also Peirce’s answer to the question (what Peirce himself called his ‘guess at the riddle’, and Freadman calls his ‘sign hypothesis’).
    Translate to English
    | Direct download (2 more)  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
  50. Albert Atkin, Peirce's Theory of Signs. Stanford Encyclopedia of Philosophy.score: 6.0
    Peirce's Sign Theory, or Semiotic, is an account of signification, representation, reference and meaning. Although sign theories have a long history, Peirce's accounts are distinctive and innovative for their breadth and complexity, and for capturing the importance of interpretation to signification. For Peirce, developing a thoroughgoing theory of signs was a central philosophical and intellectual preoccupation. The importance of semiotic for Peirce is wide ranging. As he himself said, “[…] it has never been in my power to study anything,—mathematics, ethics, (...)
    Direct download  
     
    My bibliography  
     
    Export citation  
1 — 50 / 1000