8 found
Order:
See also:
Profile: Yann Schmitt (École des hautes études en sciences sociale)
  1.  74
    Yann Schmitt (2013). The Deadlock of Absolute Divine Simplicity. International Journal for Philosophy of Religion 74 (1):117-130.
    In this article, I explain how and why different attempts to defend absolute divine simplicity fail. A proponent of absolute divine simplicity has to explain why different attributions do not suppose a metaphysical complexity in God but just one superproperty, why there is no difference between God and His super-property and finally how a absolute simple entity can be the truthmaker of different intrinsic predications. It does not necessarily lead to a rejection of divine simplicity but it shows that we (...)
    Direct download (7 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography   1 citation  
  2.  6
    Paul Clavier, Yann Schmitt & Jean Gayon (2014). À propos de l'article de Juliette Grange dans Cités 58. Cités 60 (4):199.
    Réponses à Juliette Grange sur ses remises en cause peu argumentées d'une partie de la philosophie en France.
    Translate
      Direct download (2 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  3.  1
    Yann Schmitt (2011). Une Défense du Théisme. Revue des Sciences Philosophiques Et Théologiques 4:861.
    Le réalisme, en philosophie de la religion comme en théologie, suppose au moins qu’il existe bien un Dieu qui puisse rendre vraies les propositions théistes comme <Dieu existe>, <Dieu est omniscient> ou <Dieu est la personne la plus digne de louange>. À partir de certaines remarques de Wittgenstein, il est possible de contester la pertinence de l’étude de contenus propositionnels associés aux croyances religieuses. L’article vise à critiquer ce refus de l’analyse théorique de ces contenus propositionnels. Il est montré que, (...)
    No categories
    Translate
      Direct download (2 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  4.  13
    Yann Schmitt (2012). Hume on Miracles: The Issue of Question--Begging. Forum Philosophicum: International Journal for Philosophy 17 (1):49-71.
    Hume’s chapter “Of Miracles” has been widely discussed, and one issue is that Hume seems to simply beg the question. Hume has a strong but implicit naturalist bias when he argues against the existence of reliable testimony for miracles. In this article, I explain that Hume begs the question, despite what he says about the possibility of miracles occurring. e main point is that he never describes a violation of the laws of nature that could not be explained by scientific (...)
    Direct download (4 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  5.  3
    Yann Schmitt (2011). Une défense du théisme: Critique d'un usage antiréaliste de Wittgenstein. Revue des Sciences Philosophiques Et Théologiques 95 (4):861-883.
  6.  4
    Yann Schmitt (2012). Une défense du théisme. Revue des Sciences Philosophiques Et Théologiques 4:861-883.
    Translate
      Direct download (6 more)  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  7.  10
    Yann Schmitt (2016). L'être de Dieu. Editions d'Ithaque.
    Le théisme est la position métaphysique au cœur des religions monothéistes : il est l’affirmation qu’il existe un Dieu omniscient, omnipotent, parfaitement bon et créateur. Penser l’objet de ces croyances, à savoir Dieu, suppose donc une étude des catégories métaphysiques nécessaires à l’explicitation du théisme. Loin de tout rationalisme étroit et de toute exaltation mystique, le présent ouvrage mobilise les outils de la philosophie contemporaine afin de mettre au jour les choix théoriques qui sont requis pour concevoir un Dieu compris (...)
    Translate
      Direct download  
     
    Export citation  
     
    My bibliography  
  8. Yann Schmitt (2013). Qu’Est-Ce Qu’Un Dieu? Vrin.
    Cet ouvrage n’entend pas prendre position sur l’existence ou l’inexistence de Dieu mais, en amont de cette question, il s’agit de savoir comment définir Dieu. Penser conceptuellement et philosophiquement Dieu consiste à éviter un double piège. D’une part, il faut s’affranchir de l’anthropomorphisme grossier selon lequel Dieu ne serait qu’un surhomme et d’autre part, la philosophie ne peut être réduite au silence sous prétexte que Dieu serait transcendant. Ainsi, différents paradigmes permettant de concevoir ce qu’est un Dieu sont à examiner. (...)
    Translate
      Direct download  
     
    Export citation  
     
    My bibliography