TransMatérialités

Multitudes 82 (1):184-195 (2021)
  Copy   BIBTEX

Abstract

La catégorie du « naturel » a mauvaise réputation quand il est question de genre et de sexualité : elle est bien souvent utilisée pour essentialiser et valoriser les « bons » comportements et rejeter les « mauvais genres » du côté des monstres et du contre-nature. Mais si la « Nature » elle-même était déviante? Et si la matière elle-même était faite d’êtres qui défient la logique? Dans cet article, la physicienne et philosophe des sciences Karen Barad propose une lecture oblique de la physique quantique et de ses réceptions, à la recherche de créatures (des éclairs, des électrons, du vide, un monstre de Frankenstein…) aux côtés desquelles toustes celleux qu’on a désignées comme contre-nature pourraient trouver compagnie.

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 91,219

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Similar books and articles

Désidentifiées.Romain/Emma-Rose Bigé - 2021 - Multitudes 82 (1):169-175.
Orientations.Sara Ahmed, Romain/Emma-Rose Bigé & Daphné Pons - 2021 - Multitudes 82 (1):197-203.
Karen Barad’s Agential Realism and Reflexive Epistemic Authority.Anna Mudde - 2008 - Proceedings of the Xxii World Congress of Philosophy 25:65-75.
Matters of Fact, and the Fact of Matter.Michael Lynch - 2014 - Human Studies 37 (1):139-145.
Barad's feminist naturalism.Joseph Rouse - 2004 - Hypatia 19 (1):142-161.
Barad's Feminist Naturalism.Joseph Rouse - 2004 - Hypatia 19 (1):142-161.

Analytics

Added to PP
2021-05-01

Downloads
11 (#1,081,857)

6 months
3 (#928,914)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Author's Profile

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references