Synthese 4 (6):293 - 308 (1939)

Abstract
Notre époque, traversée de courants mystiques, manifeste un intérêt tout particulier pour les idées du neo-platonicien Plotin. Pour le platonicien l'univers participe à l'idée. Platon considérait les choses comme le reflet de l'idée, ce que Plotin se refusait à admettre. La diversité dont la vie fait preuve atteste son inépuisable richesse, et si les choses dans leur état particulier sont imparfaites et défectueuses, c'est que chaque chose représente sa particularité d'une façon imparfaite. Le dualisme platonicien se retrouve chez Plotin; à côté du monde de l'erreur et de l'apparence il situe celui de la vérité et de la réalité. Mais l'ordre des deux mondes étant différent, nécessairement les catégories qui y règnent diffèrent. Contrairement au monde du temps et de l'espace, où tout est désaccord et combat, l'accord et l'harmonie règnent dans le monde de l'idée. D'après Platon l'idée de l'être implique l'idée du repos. Pour Plotin le mouvement et le repos ne sont pas incompatibles. Il y a encore un point de divergence entre les deux philosophes. Tandis que Platon conçoit le bien comme idée, Plotin le superpose au monde des idées et l'en sépare. A l'oppossé du maître il n'était pas dualiste mais moniste. La conception platonicienne du bien est purement éthique, c.a.d. humaine, la conception de Plotin est plus cosmique. L'univers lui apparaît comme une trinité: le monde sensoriel, le monde idéal et l'unité suprême, et il leur découvre une base commune. Tout en admettant l'imperfection du monde, Plotin nie qu'il soit mauvais et méprisable. Il se tourne contre les Gnostiques chrétiens qui prêchent le mépris du monde, et s'oppose vigoureusement aux doctrines qui font des jouissances sensuelles l'unique but de la vie. L'exercice de la vertu n'est autre chose que le moyen de s'unir à Dieu. Pour Plotin la vertu n'est donc pas une fin en elle-même, mais elle est subordonnée à un but qui la dépasse
Keywords No keywords specified (fix it)
Categories (categorize this paper)
Options
Edit this record
Mark as duplicate
Export citation
Find it on Scholar
Request removal from index
Translate to english
Revision history

Download options

PhilArchive copy


Upload a copy of this paper     Check publisher's policy     Papers currently archived: 58,398
External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server
Configure custom proxy (use this if your affiliation does not provide a proxy)
Through your library

References found in this work BETA

No references found.

Add more references

Citations of this work BETA

No citations found.

Add more citations

Similar books and articles

Porphyrius' reactie tegen het amoralisme Van de gnostici.C. Steel - 1975 - Tijdschrift Voor Filosofie 37 (2):211 - 225.
Over het panentheisme Van Hartshorne.Willy Coolsaet - 1977 - Tijdschrift Voor Filosofie 39 (1):3 - 28.
De zin Van het filosofisch gesprek bij Plato.G. Verbeke - 1963 - Tijdschrift Voor Filosofie 25 (3):439 - 475.
Wat is de Wereld?W. Bemmelen - 1939 - Synthese 4 (1):123 - 132.
Foucault en de menswetenschappen.R. C. Kwant - 1975 - Tijdschrift Voor Filosofie 37 (2):294 - 326.
Modèles de causalité chez Plotin.Cristina D'Ancona - 2009 - Les Etudes Philosophiques 90 (3):361.
Apokatastasis en herhaling : Nietzsches eeuwigheidsbegrip.K. Verrycken - 1989 - Tijdschrift Voor Filosofie 51 (4):649 - 668.
Existence et valeurs dans le monde contemporain.Emilia Velikova - 2006 - The Proceedings of the Twenty-First World Congress of Philosophy 8:39-44.

Analytics

Added to PP index
2013-09-30

Total views
10 ( #849,042 of 2,420,559 )

Recent downloads (6 months)
1 ( #542,979 of 2,420,559 )

How can I increase my downloads?

Downloads

My notes