Abstract
Il s’agit dans cet article d’analyser le travail de désingularisation relative de l’événement que Ricœur opère par couplage avec le récit dans Temps et récit au début des années 1980, puis la reprise de la question de la singularité et de l’unicité de l’événement dans La mémoire, l’histoire, l’oubli dans le cadre théorique recomposé de la représentation historienne mise à l’épreuve de “l’événement aux limites” qu’est la Shoah. Dans Temps et récit Ricœur entend dépasser, par l’entrecroisement entre histoire et fiction appliqué à des événements fondateurs d’identité collective comme la Shoah, l’aporie épistémologique de la dichotomie entre une histoire qui dissout l’événement dans l’explication et une attitude purement émotionnelle face aux événements à intensité éthique considérable. Cette narrativisation de l’événement se heurte cependant à la puissance traumatique de l’extra-textuel radical de l’événement-Shoah qui constitue ainsi un défi pour la représentation historienne du passé. C’est cette question que Ricœur reprend dans La mémoire, l’histoire, l’oubli, mais cette fois-ci cet examen a été largement reconfiguré par la dialectique de la mémoire et de l’histoire contribuant à la représentation du passé. Tout en distinguant l’incomparabilité absolue au plan moral de la Shoah et l’incomparabilité relative sur le plan historiographique, Ricœur maintient que l’enchevêtrement entre jugement historiographique et jugement moral est inévitable, ouvrant ainsi sur la grande question de la responsabilité sociale, politique et éthique de l’historien.
Keywords Event, Shoah, Negative ontology of past, Narrative identity, Inscrutability, and Standing for  Événement, Shoah, ontologie négative du passé, identité narrative, inscrutabilité, représentance
Categories (categorize this paper)
DOI 10.5195/errs.2017.400
Options
Edit this record
Mark as duplicate
Export citation
Find it on Scholar
Request removal from index
Translate to english
Revision history

Download options

PhilArchive copy


Upload a copy of this paper     Check publisher's policy     Papers currently archived: 57,077
External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server
Configure custom proxy (use this if your affiliation does not provide a proxy)
Through your library

References found in this work BETA

Guilty of History? The Longue Durée of Paul Ricoeur.Hayden White - 2007 - History and Theory 46 (2):233–251.
Vers une autre histoire.Lucien Febvre - 1949 - Revue de Métaphysique et de Morale 54 (3/4):225 - 247.

Add more references

Citations of this work BETA

No citations found.

Add more citations

Similar books and articles

The Documentary Real and the Shoah.Marc De Kesel - 2018 - Foundations of Science 23 (2):245-254.
Identité narrative collective et critique sociale.Alain Loute - 2012 - Études Ricoeuriennes / Ricoeur Studies 3 (1):53-66.
Memory, History, Forgetting.Paul Ricœur - 2004 - University of Chicago Press.
Cinders, Traces, Shadows on the Page: The Holocaust in Derrida’s Writing.David Michael Levin - 2003 - International Philosophical Quarterly 43 (3):269-288.

Analytics

Added to PP index
2017-08-01

Total views
4 ( #1,210,922 of 2,411,343 )

Recent downloads (6 months)
3 ( #244,435 of 2,411,343 )

How can I increase my downloads?

Downloads

My notes