Abstract
umé L’oralité occupe une place significative dans la société traditionnelle africaine. La majorité des informations ou des messages sont transmis par ce moyen d’une génération à une autre. L’oralité est un aspect de la tradition en Afrique qui rassemble dans son sein les genres comme le conte, la fable, la devinette, l’adage, le proverbe, l’épopée, la légende, etc. Ces genres facilitent rapidement la compréhension d’un message, surtout discret, entre les membres d’une communauté. En Afrique, l’oralité a une grande place et une importance considérable dans chaque communauté. Les civilisations africaines sont essentiellement caractérisées par cette culture orale. Aujourd’hui, la société africaine moderne ignore la place de cet héritage, ce patrimoine légué de nos aïeux dès la fondation des communautés humaines. L’effet nocif de la négligence des acquis de cette culture dépasse le cadre de l’enfant pour s’étendre à la société toute entière. Cette culture d’oralité surgit chez l’enfant africain la capacité et la compétence psychologique qui lui aide dans le processus de sa formation, aussi bien que dans sa perception du monde et ses besoins de la communication interpersonnelle. Elle développe aussi en lui la capacité de partager ses réflexions avec les autres. Dans la société africaine, l’exploitation de la littérature orale aide à développer et à encourager la citoyenneté, à travers l’engagement actif ou la participation dans les affaires de la communauté. Contre cette réalité, l’inclusion de la tradition orale dans le programme scolaire des écoles secondaires au Nigeria devient obligatoire. Notre but dans cette communication est d’élaborer les importances indéniables de cette tradition orale et de forger un moyen par lequel cette culture restera dans l’esprit de chaque être humain qui passe par notre système éducatif au Nigeria. Nous essayerons de démontrer comment et pourquoi incorporer l’étude de cette matière dans notre programme scolaire, pour élucider chez les jeunes, les vertus morales qui sont chéries chez nous.
Keywords Tradition Oral  Littérature orale  Enseignements Moraux
Categories No categories specified
(categorize this paper)
Options
Edit this record
Mark as duplicate
Export citation
Find it on Scholar
Request removal from index
Translate to english
Revision history

Download options

PhilArchive copy

 PhilArchive page | Other versions
External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server
Configure custom proxy (use this if your affiliation does not provide a proxy)
Through your library

References found in this work BETA

Le Dieu caché.Lucien Goldmann - 1956 - Les Etudes Philosophiques 11 (4):686-688.

Add more references

Citations of this work BETA

No citations found.

Add more citations

Similar books and articles

Hésiode Et La Tradition Orale.A. Hoekstra - 1957 - Mnemosyne 10 (3):193-225.
Enquête et description des langues à tradition orale. [REVIEW]R. Agomatanakahn - 1977 - Revue Belge de Philologie Et D’Histoire 55 (1):267-270.
Usage Chrétien de la Tradition Orale Juive: Quelle Déontologie?M. Durand - 2003 - Nouvelle Revue Théologique 125 (3):387-400.
Tradition orale et mémorisation des Ecritures: première auditio-lectio divina chrétienne.Dj Letellier - 1995 - Revue des Sciences Philosophiques Et Théologiques 79 (4):601-614.
Images et représentations de la femme dans les contes marocains du Nord-Ouest.Leila Messaoudi - 1999 - Clio: A Journal of Literature, History, and the Philosophy of History 1:12-12.

Analytics

Added to PP index
2021-08-11

Total views
16 ( #647,375 of 2,455,405 )

Recent downloads (6 months)
16 ( #42,434 of 2,455,405 )

How can I increase my downloads?

Downloads

My notes