La maladie infantile de la politique (le gauchisme, le droitisme)

Iphilo (Mulligan):50-63 (2016)
  Copy   BIBTEX

Abstract

On compte, parmi les nombreux ennemis de Kevin Mulligan, une foule de personnes bigarrées et (selon notre professeur) profondément vicieuses : les philosophes continentaux, les pharisiens, les amis de l’Europe, des Droits de l’Homme, du politiquement correct, des lettres, des études genres et bien sûr, les gauchistes. On peut faire remonter le terme "gauchiste" à Lénine (1920) qui en usait pour designer cette gauche (communiste) qui, pour rester fidèle à son idéologie, refusait de participer aux élections et, par conséquent, était condamnée à rester éternellement un groupuscule. Pour Vladimir Illich, le vice des gauchistes est prudentiel : parce qu’ils sont focalisés sur leur idéologie, les gauchistes n’agissent pas pour prendre le pouvoir. Ce vice est doublé d’une faute épistémique : en s’arc-boutant (comme des enfants) sur leurs principes – quitte à ne jamais voir leurs idées aboutir –, les gauchistes sont bêtes. Le reproche de Lénine n’est pas très éloigné de celui que l’on fait habituellement à la gauche : elle a de grands rêves irréalisables qu’elle ne cherche jamais à concrétiser – ou de manière magistralement infantile. Cette vision du gauchiste comme un brave hippie un peu benêt sous-estime largement, à mon sens, les vices instanciés par les personnes atteintes de cette maladie politique. Dans cet article, je vous propose d’explorer avec moi tous les vices du gauchisme en regardant, pour commencer, (I) ce que sont la gauche et la droite, puis en avançant pas à pas, (II) une définition en conditions nécessaires et suffisantes du gauchisme. Il conviendra également de ne pas oublier son opposé, tout aussi dangereux (et trop méconnu), le droitisme. C’est pourquoi, une fois que nous aurons caractérisé le gauchisme, je proposerai (III) une définition du droitisme en détaillant ses vices les plus inavouables. Nous pourrons alors (IV) identifier ce qu’est, en général, cette maladie infantile de la politique, suite à quoi (V) je vous prescrirai un vaccin pour vous en prémunir. Avant de débuter, il convient de préciser que si nous parlons ici de gauchisme et de droitisme, nous ne faisons aucune assomption concernant la gauche et la droite ; une personne de gauche n’est pas nécessairement un gauchiste ; de même, tout homme ou femme de droite qui se respecte cherche à tout prix à éviter les droitistes (et vice versa).

Links

PhilArchive

External links

  • This entry has no external links. Add one.
Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Similar books and articles

Virtues and Their Vices.Timpe Kevin & Boyd Craig (eds.) - 2013 - Oxford: Oxford University Press.
Introduction to Virtues and Their Vices.Kevin Timpe & Craig Boyd - 2014 - In Kevin Timpe & Craig Boyd (eds.), Virtues and Their Vices. Oxford University Press. pp. 1-34.
Gauchisme: Remede a la Maladie Senile du Communisme.A. M. Sioli - 1969 - Telos: Critical Theory of the Contemporary 1969 (3):138-141.
Giotto in Padua: A New Geography of the Human Soul.Douglas P. Lackey - 2005 - The Journal of Ethics 9 (3-4):551-572.
Being Judgmental–A vice of attention.Dan Dake - forthcoming - Journal of Value Inquiry:1-17.
Nietzsche ou la grande santé.Didier Raymond (ed.) - 1999 - Paris: Harmattan.

Analytics

Added to PP
2023-12-04

Downloads
64 (#245,419)

6 months
64 (#66,546)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Author's Profile

Steve Humbert-Droz
University of Geneva

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

The emotions: a philosophical introduction.Julien A. Deonna & Fabrice Teroni - 2012 - New York: Routledge. Edited by Fabrice Teroni.

Add more references