Tijdschrift Voor Filosofie 31 (2):261 - 289 (1969)

Abstract
L'accord entre psychanalyse et philosophie ne s'est toujours pas fait. Pourtant les psychanalystes s'intéressent à Heidegger et il y a des philosophes heideggeriens qui lisent Freud et Lacan. Les thèmes d'intérêt commun se situent tous autour de la problématique du langage : la découverte d'un décentrement, la „fin de la métaphysique” et un certain parallélisme entre l'impensé et l'inconscient. On ne peut pas expliquer le rapport entre philosophie et psychanalyse dans les termes de la problématique traditionnelle philosophie-science. La psychanalyse met en question aussi bien la philosophie que la science en les prenant comme un discours qui n'est pasessentiellement différent du discours du patient dans la cure analytique. Ce discours, c'est l'homme qui le tient pour un autre ; en parlant il veut faire passer l'image de soi-même et du monde qui leur donne objectivité et identité. Mais l'homme n'est pas maître de ce discours, il parle en fragments qui appartiennent à une légende déjà existante. Il ne revient pas à l'analyste de nier ou d'affirmer ce discours, il n'a d'égards que pour sa continuité. La philosophie aussi bien que la science, il les prend comme des discours qui n'ont un sens que dans la mesure où leur progression porte des fruits. En prétendant qu'aussi bien la philosophie spéculative que la phénoménologie se meuvent dans l'imaginaire, la psychanalyse mène inévitablement à la question du statut de la philosophie. S'agit-il là d'un système d'affirmations fondées ou plutôt d'une interrogation sans fin ? Mais la critique psychanalytique porte aussi sur cette interrogation en tant que celle-ci est un moment du discours philosophique. C'est en tant que discours que la philosophie heideggerienne se rapproche de la psychanalyse. Elle annonce la „fin de la philosophie”, de la philosophie comme fait historique qui a pris fin avec Hegel et la science moderne. Il y a eu des philosophes, mais leur activité philosophique a été dominée de part et d'autre par une instance qui reste elle-même impensée. Cet impensé n'est pas seulement la structure, la fonction et l'essence même de la philosophie, mais est proprement ce qui ne peut être pensé. C'est l'apparition de la philosophie comme telle qui constitue cet impensé. Aussi bien pour Heidegger que pour Lacan, l'homme figure dans un discours dont il n'est pas le maître ; et les deux recherchent l'impensé comme principe de structuration du discours. Pour Lacan, ce principe est la corporéité qui s'articule comme différence sexuelle. Heidegger situe l'impensé dans la direction même de l'histoire de l'être. Il y a des points de convergence : l'impensé heideggerien est lié avec l'oubli et l'oublié coïncide partiellement avec le refoulé lacanien. En plus, pour Lacan l'inconscient est de l'ordre du langage tandis que Heidegger nomme l'impensé Logos, qu'il traduit par Sage, union du dire, du dit, du langage et de l'être. En traduisant Logos par discours, les auteurs se rapprochent davantage
Keywords No keywords specified (fix it)
Categories (categorize this paper)
Options
Edit this record
Mark as duplicate
Export citation
Find it on Scholar
Request removal from index
Translate to english
Revision history

Download options

PhilArchive copy


Upload a copy of this paper     Check publisher's policy     Papers currently archived: 60,044
External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server
Configure custom proxy (use this if your affiliation does not provide a proxy)
Through your library

References found in this work BETA

No references found.

Add more references

Citations of this work BETA

No citations found.

Add more citations

Similar books and articles

L'inconscient comme l'autre dans le discours.Alain Juranville - 2005 - Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 195 (2):149-161.
De Keuze Van de Filosoof. Over Eric Weil's Concept Van Filosofie.A. Van de Putte - 1980 - Tijdschrift Voor Filosofie 42 (2):215 - 256.
Heidegger En Marx.Samuel Ijsseling - 1966 - Tijdschrift Voor Filosofie 28 (2):264 - 275.
De middeleeuwse illuminatieleer en het denken Van Heidegger.D. Scheltens - 1969 - Tijdschrift Voor Filosofie 31 (3):418 - 440.
La Question de l'unité de l'œuvre de Ricoeur à la lumière de ses derniers developpements.Domenico Jervolino - 2007 - The Proceedings of the Twenty-First World Congress of Philosophy 12:57-61.
Het zakelijk karakter Van heideggers vraag naar de techniek.Harry Berghs - 1971 - Tijdschrift Voor Filosofie 33 (2):250 - 278.
La Philosophie Intégraliste Dans le Contexte de la Réflexion Philosophique Contemporaine.Vincent Bresson - 2003 - Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 193 (4):435-450.
De uitgangspunten Van de filosofie Van E. Levinas.L. Bouckaert - 1972 - Tijdschrift Voor Filosofie 34 (4):680 - 703.

Analytics

Added to PP index
2013-09-30

Total views
16 ( #630,402 of 2,433,563 )

Recent downloads (6 months)
1 ( #468,801 of 2,433,563 )

How can I increase my downloads?

Downloads

My notes