La philosophie comme méthodologie: la conception sceptico-rationaliste de la raison Chez Bayle

Kriterion: Journal of Philosophy 50 (120):363-376 (2009)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Bayle est souvent considéré comme sceptique, mais sa conception de la raison n’est pas toujours claire ; ce qui en revanche est clair, c’est qu’il manifeste une profonde méfiance à l’égard des capacités de la raison de livrer une connaissance certaine. Cependant, une nouvelle interprétation de Bayle comme rationaliste « stratonicien » a été développée par Gianluca Mori, qui donne une description détaillée de Bayle comme philosophe critique désireux de rendre compte de toutes positions possibles dans leur complexité et de tirer toutes les conséquences des arguments invoqués au service des principes dits « stratoniciens ». Cette conception de Bayle comme rationaliste critique stratonicien rend possible une interprétation de Bayle moins comme un « supersceptique » à la Richard Popkin, que celui qui permet à la raison d’opérer avec une portée et une autorité plus grandes que ne le permettrait le scepticisme. Mori affirme que la conception de la raison chez Bayle est assez forte ; selon lui, la raison peut aller jusqu’au bout, avec une autorité absolue, et tirer des conclusions. Je soutiens que la conception de la nature et de la fonction de la raison chez Bayle se situe en fait entre le rationalisme stratonicien de Mori et l’interprétation « supersceptique » de Popkin. Comme Mori, je pense qu’il s’agit d’un rationalisme « critique » ; mais contre lui, je pense que la raison elle-même définit et recommande ses propres limites. J’appelle cette conception de la raison « sceptico-rationaliste » et, en suivant Bayle, je suggère comment le « bon sens » (qui fait partie de la raison) aide à définir ces limites.

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 74,429

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Similar books and articles

L'idée de critique chez Pierre Bayle.Yves Charles Zarka - 1999 - Revue de Métaphysique et de Morale 4:515-524.
Sur une certaine « Méthodologie officieuse » chez Descartes.J. -P. Weber - 1958 - Revue de Métaphysique et de Morale 63 (2/3):246 - 250.
La persistance et les ressources éthiques de la finitude chez Heidegger.Jean Grondin - 1988 - Revue de Métaphysique et de Morale 93 (3):381 - 400.
La philosophie critique comme philosophie de l'histoire de la philosophie.Jean-Michel Muglioni - 1980 - Revue de Métaphysique et de Morale 85 (3):370 - 386.
XVI. La béatitude chez Spinoza et chez Fichte.C. Bos - 1905 - Archiv für Geschichte der Philosophie 18 (3):413-420.

Analytics

Added to PP
2010-09-11

Downloads
19 (#582,644)

6 months
1 (#416,470)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Author's Profile

Kristen Irwin
Loyola University, Chicago

Citations of this work

Bayle on the (Ir)Rationality of Religious Belief.Kristen Irwin - 2013 - Philosophy Compass 8 (6):560-569.

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references