Synthesis Philosophica 24 (1):65-78 (2009)

Abstract
L’une des nombreuses définitions de la mondialisation la présente comme une dynamique ayant répandu à travers le monde entier les structures sociales modernes telles que le capitalisme, la bureaucratie, la haute technologie ou encore la philosophie du rationalisme et du libéralisme. En effet, dans ce sens, le libéralisme a en général prévalu en tant que cadre politique dominant dans la mondialisation actuelle. La plupart des gouvernements ont promu des politiques néolibérales à l’égard de la mondialisation, tandis que des organismes multilatéraux influents n’ont cessé d’associer la mondialisation à la libéralisation. Les partisans de la mondialisation ont également proliféré dans les cercles commerciaux, notamment sur les marchés financiers, et su multiplient parmi les dirigeants d’entreprises transfrontalières. Les associations d’entrepreneurs et les mass-médias tournés vers la finance représentent de même des bastions du néolibéralisme qu’ils considèrent globalement comme une autorité en ce qui concerne la politique de la mondialisation. Autrement dit, les idées néolibérales sont depuis quelque temps acceptées comme une vérité absolue dictée par le « bon sens ». Le texte élabore la thèse suivante : le néolibéralisme – une sorte de théorie philosophique, politique et économique, appelée libertarianisme, qui s’est imposée dans la mondialisation contemporaine en tant qu’approche dominante – ne coïncide pas avec l’idéal de la société bien ordonnée de la démocratie libérale qui découle des idées, des aspects et des dimensions de la philosophie libérale diamétralement opposés. La philosophie sociale du libéralisme, développée dans l’oeuvre de Kant, Hayek, Dworkin et Rawls, considère la conception de la démocratie libérale moderne, fondée sur le règne de la loi, la protection des droits de l’homme et des droits civiques ainsi que sur les idées d’égalité, de justice et d’équité. Dans ce sens, les programmes de « discrimination positive » des couches sociales les plus basses sont en parfait accord avec cette philosophie libérale qui protège les droits individuels. Partant de là, la mondialisation économique et culturelle devrait faire l’objet d’une analyse conceptuelle claire avec pour impératif normatif la mondialisation de la responsabilité dont l’objectif serait de protéger l’avenir mondial de l’humanité. Une sorte de contrôle démocratique et de règne du droit sont tout aussi nécessaires dans notre monde globalisé. Le devoir central de la politique mondiale – à savoir de stopper le chaos global qui menace d’être une conséquence inévitable d’une mondialisation non contrôlée – implique, entre autres, un ordre légal international avec une sorte de gouvernance démocratique mondiale. Cependant, une question décisive, à laquelle il est difficile de répondre, se pose à propos de la construction démocratique mondiale : comment bâtir une politique de gouvernance mondiale dans notre monde divisé ?
Keywords No keywords specified (fix it)
Categories (categorize this paper)
Options
Edit this record
Mark as duplicate
Export citation
Find it on Scholar
Request removal from index
Translate to english
Revision history

Download options

PhilArchive copy


Upload a copy of this paper     Check publisher's policy     Papers currently archived: 54,608
External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server
Configure custom proxy (use this if your affiliation does not provide a proxy)
Through your library

References found in this work BETA

Political Liberalism.J. Rawls - 1995 - Tijdschrift Voor Filosofie 57 (3):596-598.
Anarchy, State, and Utopia.Robert Nozick - 1974 - Philosophy 52 (199):102-105.
The Communist Manifesto.Karl Marx - unknown - Yale University Press.

View all 9 references / Add more references

Citations of this work BETA

No citations found.

Add more citations

Similar books and articles

La Mondialisation Selon.Fernand Dumont - 2005 - In Stéphane Courtois & Jocelyne Couture (eds.), Regards Philosophiques Sur la Mondialisation. Presses de l'Université du Québec. pp. 185.
L'idéologie de la Mondialisation.Koula Mellos - 2005 - In Stéphane Courtois & Jocelyne Couture (eds.), Regards Philosophiques Sur la Mondialisation. Presses de l'Université du Québec. pp. 31.
La Mondialisation au Service de L'Empire.Kai Nielsen - 2005 - In Stéphane Courtois & Jocelyne Couture (eds.), Regards Philosophiques Sur la Mondialisation. Presses de l'Université du Québec. pp. 19.
Liberale Demokratie und „sittlicher“ Staat.Karl-Heinz Ilting† - 1986 - Archiv für Geschichte der Philosophie 68 (1):2-21.
Liberale Ausbildung und multikulturelle Forderungen.Daniel Loewe - 2009 - Conjectura: Filosofia E Educação 14 (1):9-46.
La Possibilité d'Une Philosophie de la Mondialisation.Arto Mutanen - 2009 - Synthesis Philosophica 24 (1):35-48.
Mondialisation et histoire : une approche épistémologique.Philippe Norel - 2007 - Revue Internationale de Philosophie 1:33-55.

Analytics

Added to PP index
2013-12-01

Total views
7 ( #988,772 of 2,385,935 )

Recent downloads (6 months)
2 ( #370,318 of 2,385,935 )

How can I increase my downloads?

Downloads

My notes