Cygne Noir 6 (2018)

Authors
Hélène Leblanc
University of Geneva
Abstract
L’histoire de la pensée sémiotique se caractérise par une oscillation entre définition large et définition étroite de son objet. Au Moyen Âge, la définition augustinienne du signe est jugée trop étroite, car elle ne concerne que le signe sensible. De nouvelles définitions tentent alors de faire des concepts des signes qui renvoient aux choses. L’Âge moderne, au contraire, affirme une volonté de rétrécissement à l’égard de la notion de signe. Cet article montrera les caractéristiques d’une telle réflexion sémiotique à travers deux auteurs représentatifs d’un premier empirisme moderne : Pierre Gassendi et Thomas Hobbes. Le retour à une sémiotique étroite s’effectue par la référence aux traditions stoïcienne, sceptique et épicurienne, ainsi qu’à un Aristote renouvelé, et par une prédilection affichée pour la valeur indiciaire du signe par rapport à sa valeur sémantique. Ceci veut dire que les empiristes vont insister avant tout sur la fonction remémorative du signe et sur sa valeur de probabilité. L’indice en tant que trace sera ainsi privilégié par rapport au signe communicationnel, et il s’agira d’en défendre la validité en tant qu’il s’inscrit dans une échelle de certitude, au sommet de laquelle se situe la preuve.
Keywords Gassendi  Hobbes  sémiotique
Categories (categorize this paper)
Options
Edit this record
Mark as duplicate
Export citation
Find it on Scholar
Request removal from index
Translate to english
Revision history

Download options

PhilArchive copy


Upload a copy of this paper     Check publisher's policy     Papers currently archived: 59,968
External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server
Configure custom proxy (use this if your affiliation does not provide a proxy)
Through your library

References found in this work BETA

No references found.

Add more references

Citations of this work BETA

No citations found.

Add more citations

Similar books and articles

Gassendi and Hobbes.Stewart Duncan & Antonia LoLordo - 2018 - In Stephen Gaukroger (ed.), Knowledge in Modern Philosophy. London: Bloomsbury. pp. 27-43.
Was Gassendi an Epicurean?Monte Ransome Johnson - 2003 - History of Philosophy Quarterly 20 (4):339 - 360.
La pseudo-métaphysique du signe.Guy Bouchard - 1984 - Dialogue 23 (4):597-618.
À la Recherche de L’Arbitraire. Du Droit À la Sémiotique Et Retour.Stefan Goltzberg - 2013 - International Journal for the Semiotics of Law - Revue Internationale de Sémiotique Juridique 26 (3):543-554.

Analytics

Added to PP index
2018-09-17

Total views
12 ( #769,560 of 2,433,400 )

Recent downloads (6 months)
3 ( #217,362 of 2,433,400 )

How can I increase my downloads?

Downloads

My notes