Spinoza, Critic or Radical Reader of Maimonides? The Case of the Prophecy of Moses

Les Cahiers Philosophiques de Strasbourg 47:99-117 (2020)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Le traitement de la figure de Moïse reflète la relation ambivalente de Spinoza à Maïmonide. Derrière la polémique manifeste contre le maître médiéval, se cache une lecture ésotérique du Guide des égarés. Que Moïse n’ait été qu’un législateur talentueux à l’imagination particulièrement fertile (et nullement un philosophe) est une thèse que certains de ses lecteurs averroïstes attribuaient déjà à Maïmonide. Spinoza s’inscrit dans leur filiation en transférant vers Jésus les caractéristiques que Maïmonide prête à Moïse tout en reprenant, à son sujet, les mêmes procédés d’écriture complexes que ceux à l’œuvre dans le Guide à propos de Moïse.

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 94,678

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Analytics

Added to PP
2020-06-06

Downloads
7 (#1,433,749)

6 months
4 (#1,052,261)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

A portrait of Spinoza as a maimonidean.Warren Harvey - 1981 - Journal of the History of Philosophy 19 (2):151-172.
The Garden of Eden.Heidi M. Ravven - 2001 - Philosophy and Theology 13 (1):3-51.

Add more references