La constitution de l’expérience d’autrui

Les Cahiers Philosophiques de Strasbourg 38:159-174 (2015)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Pour un arbitrage entre la théorie cognitive de l’esprit et la phénoménologie de l’intersubjectivité la technologie simule une situation de croisement perceptif dans un espace virtuel, où la reconnaissance par un agent de la présence d’un autre repose uniquement sur l’interaction comportementale. À la justification de Merleau-Ponty et Varela quant au caractère non représentationnel ni inférentiel de la reconnaissance d’autrui, en dissociant celle-ci d’avec une détermination spatiale, on ajoutera un analogon technologique de l’expérience du « visage » comme halo de présence non objectivable, d’après Levinas.

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 93,745

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Analytics

Added to PP
2019-11-23

Downloads
9 (#449,242)

6 months
6 (#1,472,471)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Author's Profile

Charles Lenay
Universite de Technologie Compiegne

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

Direct perception in the intersubjective context.Shaun Gallagher - 2008 - Consciousness and Cognition 17 (2):535-543.

Add more references