Bacon et la chimie. A propos de la réception de la philosophie naturelle de Francis Bacon aux XVIIeet XVIIIe siècles

Methodos 5 (2005)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Selon la majorité des historiens, la réception de la philosophie de Bacon signale l’échec de la tentative de restauration des sciences du Lord Chancelier. Bacon n’a pas été lu fidèlement, parce que la philosophie naturelle qu’il promeut ne correspond pas aux canons effectifs de la nouvelle science. Toutefois, ce constat est partiel : en jugeant Bacon à l’aune essentiellement de la physique mathématique, il ne tient pas compte de l’histoire de la chimie. L’analyse de la manière dont Boerhaave, chimiste hollandais du XVIIe siècle, lit Bacon, et offre une image de Bacon chimiste cohérente avec ce que fut le baconisme permet de soutenir l’hypothèse qu’il convient de chercher la participation effective de Bacon à la « Révolution Scientifique » du côté de la chimie, et non de la mécanique rationnelle

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 92,953

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Analytics

Added to PP
2013-11-01

Downloads
18 (#858,528)

6 months
9 (#355,912)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references