Bacon et le cercle de l’expérience

Archives de Philosophie 84 (1):33-49 (2021)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Dans cet article, nous examinons pourquoi Bacon ne justifie pas réellement les modes de l’ experientia literata, sinon en donnant des exemples. Le problème est qu’il semble livrer le début de l’invention au hasard. Nous y voyons en réalité le signe du pragmatisme de Bacon. Dans l’ experientia literata, la raison est par principe écartée, puisqu’on s’avance en terrain inconnu. Cependant, Bacon considère que les procédures en sont efficaces, parce qu’elles sont déjà admises : elles ont déjà fait leurs preuves, de sorte que l’on sait déjà qu’il s’agit de pratiques fructueuses. C’est que cette experientia literata témoigne d’une forme de savoir sédimenté, une « expérience » commune dont chacun peut se servir. Si elle est efficace, c’est qu’en réalité, on ne part jamais de rien dans la recherche.

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 93,642

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Analytics

Added to PP
2023-11-28

Downloads
10 (#395,257)

6 months
10 (#1,198,792)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references