Cleland on Church

Philosophia Scientiae 16:69-85 (2012)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Cet article se veut une critique de la thèse défendue par [Cleland 1993], laquelle soutient que la thèse de Church doit être rejetée puisque les limites du calcul dépendent de la structure physique du monde. Dans un premier temps, nous offrons un (très) bref aperçu de la thèse de Church puis nous présentons l argument de Cleland. Par la suite, nous proposons une analyse critique de son argument, ce qui nous amènera à faire quelques distinctions conceptuelles par rapport aux notions qui concernent la calculabilité. Finalement, nous montrons que les limites du calcul ne sont pas physiques mais bien logiques. En résumé, notre argument est que les limites du calcul sont déterminées en partie par le fait qu’une procédure effective doit pouvoir être décrite de manière finie.

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 92,991

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Analytics

Added to PP
2016-02-04

Downloads
21 (#761,575)

6 months
11 (#272,549)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Author Profiles

Clayton Peterson
Université de Montréal
Francois Lepage
Université de Montréal

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references