Synthesis Philosophica 21 (2):385-394 (2006)

Abstract
Ce texte n’est qu’une tentative de description de la raison qui, d’un point de vue général, est responsable des jugements moraux. Cette tentative s’appuie sur les recherches des neuroscientifiques qui lancent un défi aux notions philosophiques en vigueur. La « mesure » neuroscientifique de la moralité révèle que les décisions morales se font à un niveau intuitif et qu’elles peuvent être plus ou moins motivées d’une manière émotionnelle. Ceci signifie qu’elles dépendent davantage du fait que l’attitude soit personnelle ou non et moins des critères universels de rectitude ou d’erreur. Le « calcul » moral résultant de l’estimation du coût et du bénéfice dérive d’une prise de décision tout d’abord intuitive ainsi que de la narration produite par la raison et à laquelle nous finissons par croire. La réponse habituelle des philosophes à ce type de défi est que le cerveau ne peut être responsable des décisions morales et de nos actes, de même que la neuroscience ne peut nous informer comment la « raison éthique » travaille pour le sens du moral. La responsabilité est une question qui touche la personne et non pas le cerveau. Or, ces connaissances peuvent faire avancer notre compréhension des mécanismes des processus fondamentalement mentaux impliqués dans les dilemmes moraux
Keywords No keywords specified (fix it)
Categories (categorize this paper)
Options
Edit this record
Mark as duplicate
Export citation
Find it on Scholar
Request removal from index
Translate to english
Revision history

Download options

PhilArchive copy


Upload a copy of this paper     Check publisher's policy     Papers currently archived: 60,826
External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server
Configure custom proxy (use this if your affiliation does not provide a proxy)
Through your library

References found in this work BETA

No references found.

Add more references

Citations of this work BETA

No citations found.

Add more citations

Similar books and articles

Critique de la raison sourde et écoute de l'autre et du monde.Denis Müller - 2007 - Revue de Théologie Et de Philosophie 139 (1):37-48.
Éthique appliquée, institutions adversatives et moralité des rôles professionnels.Patrick Turmel - 2012 - Éthique Publique. Revue Internationale D’Éthique Sociétale Et Gouvernementale 14 (2).
L'éthique dans le structuralisme de Claude Lévi-Strauss.Mark Hunyadi - 1988 - Revue de Métaphysique et de Morale 93 (4):529 - 553.
L'espérance de la Raison.Jean Ladrière - 2004 - Institut Supérieur de Philosophie.
Développer la Compétence Éthique Par le Biais de l'Éthique du Care: Une Utopie?Claude Gendron - 2009 - In Christiane Gohier & France Jutras (eds.), Repères Pour l'Éthique Professionnelle des Enseignants. Presses de l'Université du Québec. pp. 133--152.
Aristote: zoologie et éthique.René Lefebvre - 2013 - Archai: Revista de Estudos Sobre as Origens Do Pensamento Ocidental 11:101-110.
Argumenter et délibérer entre éthique et politique.Bernard Reber - 2011 - Archives de Philosophie 74 (2):289-303.

Analytics

Added to PP index
2013-12-01

Total views
14 ( #696,554 of 2,438,860 )

Recent downloads (6 months)
1 ( #435,061 of 2,438,860 )

How can I increase my downloads?

Downloads

My notes