Vers une pensée de «monde lui-même» Eugen Fink et les perspecetives d'une philosophie cosmologique

Revue Philosophique De Louvain 114 (4):655-682 (2016)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Le projet d’une «cosmologie philosophique» que Fink formule dans ses écrits de l’après-guerre est animé par l’exigence de «penser le monde lui-même». Je me propose de faire ressortir l’originalité de ce programme philosophique à travers un examen critique de deux conceptions du monde concurrentes. Ainsi, j’explicite les critiques que Fink adresse à la compréhension du monde comme «totalité de l’étant», centrale pour la tradition métaphysique, et à l’entente existentiale comme «horizon de la praxis humaine», déterminante pour l’ontologie fondamentale de Heidegger. Au terme de cette enquête, il apparaît que la conception finkéenne du monde comme «processus d’individuation» représente une voie singulière, située par-delà l’alternative entre un concept chosique et un concept existential de monde.

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 92,991

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Analytics

Added to PP
2018-02-17

Downloads
26 (#630,488)

6 months
10 (#309,337)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Author's Profile

Ovidiu Stanciu
Universidad Diego Portales

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references