Bas Van Fraassen, the empirical stance


Authors
Bas C. Van Fraassen
San Francisco State University
Abstract
Projet En développant son « empirisme constructif », Bas Van Fraassen est devenu une référence incontournable pour la philosophie des sciences contemporaine. Après la vague de critiques qui, vers les années 1960, avait fait perdre à l'empirisme logique sa prédominance dans le champ des idées, le réalisme scientifique semblait s'être imposé comme le seul compte rendu acceptable du travail et des orientations de la recherche. Quine avait beau énoncer ce que pourrait être un empirisme affranchi de ses deux « dogmes » (l'intangibilité de la distinction vérités analytiques / vérités synthétiques, et la réduction des constructions aux « faits »), le programme d'une philosophie des sciences empiriste renouvelée restait à l'état d'esquisse. Mais par trois ouvrages successifs, Scientific Image (1980), Laws and symmetry (1989), et Quantum mechanics an empiricist view (1991), Van Fraassen a posé les bases d'un empirisme viable, parce que capable de prendre en charge la plupart des spécificités dont se prévaut le réalisme contre l'empirisme classique ou logique, et de rendre raison des développements les plus actuels de la physique. Contre l'empirisme classique ou logique, les réalistes font d'abord valoir que la réduction de toute réalité et de tout acte de référence aux phénomènes, ne rend justice ni à la pratique du langage courant ni à celle des sciences. Lorsque quelqu'un procède à une dénomination, il ne cherche pas à désigner par là une tranche d'apparaître, ou quelque ensemble fini et répertorié d'apparitions; il pointe vers "quelque chose" dont les modalités de manifestation sans fin assignable sont pour partie anticipées et pour partie ouvertes. De même, quand un chercheur scientifique parle de l'objet de ses investigations, il ne limite pas son discours à un ensemble fini de résultats d'expérience obtenus sous des conditions instrumentales actuellement disponibles; il renvoie à une entité dont la variété des manifestations futures est prévue aussi complètement que possible (et avec un succès croissant) par des cadres conceptuels et théoriques révisables. Face à cette objection, Van Fraassen fait jouer un rôle capital aux modèles dans sa version de l'empirisme..
Keywords No keywords specified (fix it)
Categories No categories specified
(categorize this paper)
Options
Edit this record
Mark as duplicate
Export citation
Find it on Scholar
Request removal from index
Revision history

Download options

PhilArchive copy


Upload a copy of this paper     Check publisher's policy     Papers currently archived: 53,742
External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server
Configure custom proxy (use this if your affiliation does not provide a proxy)
Through your library

References found in this work BETA

No references found.

Add more references

Citations of this work BETA

No citations found.

Add more citations

Similar books and articles

Spinoza et Boxel. Une histoire de fantomes.Gunther Coppens - 2004 - Revue de Métaphysique et de Morale 1 (1):59-72.
La Question de l'unité de l'œuvre de Ricoeur à la lumière de ses derniers developpements.Domenico Jervolino - 2007 - The Proceedings of the Twenty-First World Congress of Philosophy 12:57-61.
Empirie, Philosofie, Metaphysica.A. H. De Hartog - 1936 - Synthese 1 (11):346 - 350.
Philosophie des ressemblances contre philosophie des universaux chez Locke.Geneviève Brykman - 1995 - Revue de Métaphysique et de Morale 100 (4):439 - 454.
Fichtes Argumentation gegen den logischen Empirismus.R. Lauth - 1979 - Revue de Métaphysique et de Morale 84 (3):327 - 342.

Analytics

Added to PP index
2009-01-28

Total views
58 ( #164,610 of 2,350,002 )

Recent downloads (6 months)
1 ( #512,429 of 2,350,002 )

How can I increase my downloads?

Downloads

My notes