Du non-ètre à l`autre. La découverte de l'altérité dans le Sophiste de Platon

Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 130 (2):175-190 (2005)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Lorsque Platon essaie, dans le Sophiste, de réfuter l’argumentation de Parménide à propos de l’inexistence du non-être, il arrive à une conclusion inattendue : c’est la langue grecque qui, du fait d’identifier « ce qui est » aux étants, rend impossible d’exprimer « ce qui n’est pas ». Or, étant donné que le discours faux, propre à la sophistique, suppose que « ce qui n’est pas » existe, Platon examine les théories des philosophes qui l’ont précédé et il découvre que, mis à part le néant absolu, sur lequel il partage le jugement de Parménide, un certain non-être est possible : celui de la prédication. Fidèle à sa philosophie, Platon propose une Forme comme garantie de ce non-être relatif : l’Altérité. Celle-ci, avec sa Forme complémentaire, l’Identité, assure dorénavant la définition de chaque réalité.When Plato, in the Sophist, tries to turn down Parmenides’ argumentation about the existence of non-being, he reaches a most unexpected conclusion : i.e. the Greek language, identifying « what is » to « the beings », makes it impossible to express what is not. Now, since the false discours, proper to sophistics, supposes that « that which is not » exists, Plato examines the theories of the philosophers who came before him and discovers that, apart from the absolute nothingness – on which he shares Parmenides’ judgement –, some kind of a non-being is possible, i.e. that of predication. True to his philosophy, Plato suggests a Form as warrant of such a « relative » non-being : the Different. This Form, with its complementary Form, the Identity, guarantees the definition of every reality.

Links

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 76,442

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Similar books and articles

Du non-ètre à l`autre. La découverte de l'altérité dans le Sophiste de Platon.Nestor-Luis Cordero - 2005 - Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 2:175-190.
Heidegger en Marx.Samuel Ijsseling - 1966 - Tijdschrift Voor Filosofie 28 (2):264 - 275.
La pensée s'exprime « grace » à l'être.Nestor-Luis Cordero - 2004 - Revue Philosophique de la France Et de l'Etranger 129 (1):5.
Ontologische problemen Van de hermeneutica.A. De Waelhens - 1963 - Tijdschrift Voor Filosofie 25 (4):688-705.
L'être et l'autre.Jean-françois Courtine - 1989 - Les Etudes Philosophiques:497.
Être le bien d’un autre.Florence Burgat - 2008 - Archives de Philosophie du Droit 51:385-402.
La pensée, pour être connue, n'a besoin de rien d'autre que soi.[author unknown] - 1940 - Archives de Philosophie 16:66.

Analytics

Added to PP
2016-02-04

Downloads
18 (#615,385)

6 months
1 (#454,876)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

Citations of this work

No citations found.

Add more citations

References found in this work

No references found.

Add more references