L'existentialisme Et la Sagesse des Nations

Nagel (1948)

Abstract

"L'homme cherche toujours son intérêt", "La nature humaine ne changera jamais", "Loin des yeux, loin du cœur", "On n'est jamais si bien servi que par soi-même", "Tout nouveau, tout beau", "On n'est pas sur terre pour s'amuser"... Ces lieux communs, ces partis pris, qui constituent la sagesse des nations, expriment une vision du monde incohérente, cynique et omniprésente, qu'il convient de mettre en question. C'est en son nom en effet qu'on reproche à l'existentialisme d'offrir à l'homme une image de lui-même et de sa condition propre à le désespérer. Au contraire, cette philosophie veut le convaincre de refuser les consolations du mensonge et de la résignation : elle fait confiance à l'homme.

Download options

PhilArchive



    Upload a copy of this work     Papers currently archived: 72,694

External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server

Through your library

Analytics

Added to PP
2015-02-02

Downloads
6 (#1,141,423)

6 months
2 (#259,476)

Historical graph of downloads
How can I increase my downloads?

References found in this work

No references found.

Add more references