Abstract
Chez P. Ricoeur se distingue de langue et de parôle en analysant de discours. Il souligne en quoi une meilleure étude des structures narrative est éclairante pour l'étude du régime d'historicité, à condition de ne pas confondre dans une indistinction ontologique les discours d'ordre historique et d'ordre fictionnel.Avec Temps et Récit, Ricoeur poursuit aussi sa confrontation avec l'oeuvre de Heidegger, dont la réflrxtion sur l'historialité a beaucoup compté pour lui. On peut déceler derrière la triologie de Ricoeur une forme de réponse à Etre et Temps. Selon Ricoeur, il ne s'agit d'hypostasier ni le récit ni le temps, mais de montrer comment dans la triangulation récit-temps-action, c'est en fait cette dernière dimention qui occupe une position fondatrice, car c'est dans l'agir et le pâtir que se situe la structure première du temps, laquelle ne peut s'exprimer que sous la forme d'un récit. On peut ainsi mesurer, sur un thème commun aux deux périodes, le parcours réalisé avec Temps et Récit. A la notion traditionnelle de continuité en histoire il substitue la notion plus élaborée de mise en intrigue, commeopération configurante du rapport du récit au temps. L'autre continuité majeure qui accompagne son intérêt pour la question de l'historicité est son souci de tenir ensemble les deux versants de celle-ci, le versant de l'histoire racontée et celui de l'histoire à faire, donc l'articulation sur un agir. P. Ricoeur place donc le discours historique dans une tension qui lui est propre entre identité narrative et ambition de vérité. Il y a aussi la condition de l'événement historique devient tributaire de sa mise en intrigue. Elle est la médiation qui assure la matérialisation du sens de l'expérience humaine du temps "aux trois niveaux de sa préfiguration pratique, de sa configuration épistémique et de sa reconfiguration herméneutique." La mise en intrigue joue le rôle d'opérateur, de miseen relation d'événements hétérogènes. En réticent face aux risques de l'hyperbole, convaincu du caractère aporétique de toute quête directe, de toute tentative de remontée aux conditions qui donnent accès à une temporalité toujours déjà constituée, déjà‐là, et donc nécessairement imparfaite
Keywords Conference Proceedings  Contemporary Philosophy
Categories No categories specified
(categorize this paper)
DOI wcp22200831178
Options
Edit this record
Mark as duplicate
Export citation
Find it on Scholar
Request removal from index
Translate to english
Revision history

Download options

PhilArchive copy


Upload a copy of this paper     Check publisher's policy     Papers currently archived: 54,466
External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server
Configure custom proxy (use this if your affiliation does not provide a proxy)
Through your library

References found in this work BETA

No references found.

Add more references

Citations of this work BETA

No citations found.

Add more citations

Similar books and articles

Analytics

Added to PP index
2013-04-04

Total views
23 ( #441,859 of 2,374,914 )

Recent downloads (6 months)
1 ( #560,102 of 2,374,914 )

How can I increase my downloads?

Downloads

My notes