Laval Théologique et Philosophique 62 (3):553-568 (2006)

Abstract
L’Évangile de Judas, bien loin de présenter Judas comme le disciple fidèle à qui Jésus demande de le libérer de son enveloppe charnelle et comme le modèle du parfait chrétien, fait de l’Iscariote celui qui préside à une interprétation sacrificielle de la crucifixion. Cette interprétation sacrificielle et toutes ses applications , sont perçues par l’Évangile de Judas comme une continuation du culte juif, voué à un dieu inférieur, qui n’est pas le Père de Jésus. Judas est donc démonisé, soumis à la fatalité astrale et assimilé aux archontes dont il est le serviteur. Il est certes appelé à régner, mais son gouvernement ne s’exercera que dans les limites du monde matériel, sur ceux-là mêmes qui le maudiront
Keywords No keywords specified (fix it)
Categories (categorize this paper)
DOI 10.7202/015755ar
Options
Edit this record
Mark as duplicate
Export citation
Find it on Scholar
Request removal from index
Translate to english
Revision history

Download options

PhilArchive copy


Upload a copy of this paper     Check publisher's policy     Papers currently archived: 51,304
External links

Setup an account with your affiliations in order to access resources via your University's proxy server
Configure custom proxy (use this if your affiliation does not provide a proxy)
Through your library

References found in this work BETA

No references found.

Add more references

Citations of this work BETA

Jean Richard : la toute-puissance de Dieu en questions.François Nault - 2006 - Laval Théologique et Philosophique 62 (3).

Add more citations

Similar books and articles

Analytics

Added to PP index
2013-11-01

Total views
14 ( #646,808 of 2,330,104 )

Recent downloads (6 months)
2 ( #393,046 of 2,330,104 )

How can I increase my downloads?

Downloads

My notes